Get Adobe Flash player
816334
Today
Total :
258
816334

Prévalence et mortalité des maladies cardiovasculaires en milieu hospitalier camerounais : Cas de deux hôpitaux de référence de la ville de Yaoundé.

Prevalence and mortality of Cardiovascular disease in Cameroon: Case of two tertiary Hospitals in Yaounde.

BOOMBHI J 1, 2, MENANGA A 1,2, DOUALLA J P 1, HAMADOU B 1,

KUATE L 1, 3, NTEP M 3, KINGUE S 1,2.

RESUME

Objectif : Les maladies cardiovasculaires (MCV) constituent désormais un véritable problème de santé publique dans les pays  en voie de développement.Leur morbi-mortalité est très peu documentée au Cameroun. L’objectif de cette étude était d’étudier la morbidité et la mortalité des MCV  dans les  services de cardiologie des  hôpitaux de référence de Yaoundé.

 

Méthodologie : Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive à partir des dossiers cliniques  des patients hospitalisés  dans les  services de cardiologie de l’Hôpital Central et de l’Hôpital Général de Yaoundé entre le  1er mai 2012 et le 31 mai 2015. Les données ont été collectées au moyen d’une fiche technique préconçue.  L’étude de la morbidité était basée sur la durée de l’hospitalisation et le nombre de rehospitalisations tandis que la mortalité portait sur les décès intra hospitaliers. L’analyse statistique a été réalisée à l’aide du logiciel SPSS version 20.Les résultats ont été exprimés en moyenne et écart type pour ce qui est des variables quantitatives et en proportions pour ce qui concerne les variables qualitatives. Le seuil de significativité P a été fixé à 5%.L’analyse des données s’est faite grâce aux logiciels IBM SPSS  Statistics 20 et Excel 2007.

Résultats : L’étude a porté sur 1821 dossiers de patients hospitalisés pour une MCV. L’âge moyen   des patients  étaient de 60,45 ±14,8ans. La population d’étude était constituée majoritairement de femmes avec 51,4% soit un sex-ratio homme/femme de 0,95.La morbidité hospitalière des MCV était de 77%.Les pathologies les plus représentées  étaient l’hypertension artérielle (HTA) avec  79,4%  des cas, les cardiopathies hypertensives avec 20,6% des cas, les accidents vasculaires cérébraux ischémiques avec 19 ,5%des cas. Nous avons enregistré 328 décès soit une mortalité globale de 12%. La mortalité liée à l’HTA et ses complications était la plus élevée représentant 68,1% des décès.

Conclusion : La morbidité et la  mortalité  liées aux MCVsont élevées en milieu hospitalier Camerounais. L’HTAen serait le principal responsable.

 

MOTS CLES

Morbidité, Mortalité, maladie cardiovasculaire, Yaoundé

Summary

Background and objective: Developing countries   are currently undergoing an epidemiological transition that has been previously observed in developed countries. Non communicable diseases are an increasing public health challenge worldwide, especially in developing countries. There is a lack of data in African country particularly in Cameroon, concerning morbidity and mortality of cardiovascular diseases.

Patients and Method: This was a cross sectional retrospective design conducted from 1st may 2012 to 31 May 2015 in the General and Central hospital in Yaoundé. Data were collected after consulting the patient’s files, using a questionnaire form. Confidence intervals where calculated to measure association. Variable having P-value <0, 05 were considered as significant. Statistical analysis was done using IBM SPSS Statistics 20 and Excel 2007 softwares.

Results: A total of 1821 patients were enrolled and 1821 enrolled.46,6% of these patients were male  against 51,4%  female. The mean age was 60,45±14,8 years [extreme 8-99].Hypertension, obesity, body fat was the most prevalent bevioural factors. Morbidity was around 77%.The most prevalent cardiovascular diseases were:

Hypertension 79,4% (male 78,8%,female 79,8%)

Heart failure 20, 6% (male 20,5%, female 20,7%)

Ischemic stroke 19,5% (male 20,5%,female 18,5%)

We had a total of 12% of deaths in our study. The highest proportions were strongly associated and causally linked to hypertension and their complications.

Conclusion: The cardiovascular diseases are growing and mainly affect women in our study. The most represented age is between 60-69 years old. Cardiovascular morbidity is important. The most found pathology is hypertension. Overall mortality is high especially among patient with hypertension and his complications.

KEY WORDS

Morbidity, mortality, cardiovascular disease,Yaounde.

 

1- Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales, Université de Yaoundé I

2-Hôpital Général de Yaoundé

3-Hopital Central de Yaoundé

Adresse pour correspondance :

Jérôme Boombhi,

Hôpital Général de Yaoundé,

BP : 5408 Yaoundé

Tel : +237 675 81 49 13

Email: boombhijerô Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.       

Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont devenues la plus grande cause de décès dans le monde(1,2).

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à 17,3 millions, le nombre de décès liés aux MCV dans le monde et ce chiffre devrait atteindre 23,6 millions en 2030 (2).

La morbidité cardiovasculaire à laquelle devront faire face les pays africains en 2020 aura doublée. Les répercussions socioéconomiques auront probablement un impact négatif sur le développement de ces pays (2,3).

En effet les pays en développement connaissent depuis quelques années une transition épidémiologique avec une augmentation rapide des maladies cardiovasculaires qui prennent progressivement le pas sur les maladies infectieuses (1). Un rapport de la Banque mondiale sur la période de 1990 à 2001 montre que, de tous les décès survenus dans les pays à revenus faible et intermédiaire, ceux liés aux MCV ont augmenté de 26% à 28% (3).

Cette situation risque de submerger les systèmes  de santé encore fragiles dans nos pays à bas niveau socio- économique.

L’impact en termes de santé publique des maladies cardiovasculaires peut être évalué en prenant en compte les données sur la mortalité et la morbidité elle-même estimée par différentes sources de données comme les hospitalisations, les recours aux soins de ville, les admissions en affection de longue durée, les enquêtes sur la morbidité déclarée et les registres (2).

Plus des trois quarts des décès liés aux maladies cardiovasculaires interviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (4).

En 2008 au Nigeria, les  maladies non transmissibles dont  l’hypertension artérielle, l’obésité  et leurs complications  ont été  responsables de 27% des décès (5).

L’OMS estime  le  taux  de décès   lié aux  maladies cardiovasculaires au Cameroun à 11% en 2011(6). Cependant il n’existe pas de données précises sur la morbidité et la mortalité liées aux MCV dans notre pays. C’est pour répondre à ce besoin que nous avons initié ce travail.

 

METHODOLOGIE

 

La collecte des données s’est faite dans les services de cardiologie  de l’Hôpital Général et de l’Hôpital Central de Yaoundé  qui sont les principaux   centres de  référence  dans la  prise en charge des maladies Cardiovasculaires de la capitale camerounaise.

Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive sur les dossiers cliniques des patients.

Nos objectifs étaient de :

-          Décrire  les caractéristiques sociodémographiques des patients hospitalisés en cardiologie ;

-          Évaluer la morbidité cardiovasculaire sur la base des hospitalisations et réhospitalisations ;

-          Déterminer la nosologie des maladies cardiovasculaires dans les services de cardiologie ;

-          Déterminerr  la mortalité globale et spécifique chez les patients hospitalisés dans les services de cardiologie.

Nous y avons inclus tout dossier de patient hospitalisé pendant la période allant du 1er mai 2012 au 30 avril 2015 soit une durée de trois ans. Les dossiers incomplets, ne  comportant pas  des données cliniques et/ou examens complémentaires permettant de retenir un diagnostic précis  d’une  atteinte  cardiovasculaire, ont été exclus.

 

Définition des termes opérationnels

 

Morbidité : elle a été étudiée comme la fréquence des cas de MCV hospitalisés pendant la période d’observation.

Mortalité : nous avons dénombré les décès intra-hospitaliers liés aux MCV et nous les avons rapportés au nombre total d’hospitalisation pour MCV.

Mortalité attribuable: nombre  de décès attribuables à une maladie précise que nous avons rapporté à la mortalité globale des MCV.

Obésité : nous avons considéré comme obèse, tout patient présentant une obésité  androïde (tour de taille ≥ 100 cm chez l’homme et 88 cm chez la femme) et une obésité générale avec  BMI ≥ 30 kg/m2.

Tabagisme : il a été défini comme  le  fait de fumer régulièrement au moins une cigarette par jour.

Alcoolisme : il a été défini comme la consommation de plus 10 g (un verre standard) d’alcool par jour pour la femme et 20 g pour l’homme.

Dyslipidémie : La dyslipidémie a été définie comme une cholestérolémie totale > 200 mg/dl, et/ou un taux de LDL-cholestérol > 130 mg/dl, et/ou une triglycéridémie > 150 mg/dl, et/ou un taux de HDL-cholestérol < 40 mg/dl pour les deux sexes.

Hypertension artérielle : a été définie par une  pression  artérielle supérieure ou égale 140/90mmhg et/ou  un antécédent connu d’hypertension artérielle chez un  patient sous traitement.

Diabète : a été défini comme  une  glycémie  à  jeun ≥1,26g/l  à jeun contrôlé au moins à 2 reprises, ou un antécédent de  diabète  chez un patient sous traitement.

Hyperuricémie : augmentation du taux d’acide urique sanguin supérieur à 60mg/l.

 

Les variables étudiées

 

Les variables étudiées étaient: les données sociodémographiques (âge et sexe), les facteurs de risque cardiovasculaire : HTA, diabète, tabac, obésité, dyslipidémie, hyperuricémie, la maladie cardiovasculaire avec sa prévalence hospitalière, sa morbidité et sa mortalité.

 

Analyse statistiques des données

Les variables qualitatives ont été présentées sous forme d’effectif  et de pourcentage.Les variables quantitatives sous forme de minimum, maximum, moyenne et écart type.La comparaison des proportionss’est faite par l’utilisation du test de Khi deux. Le seuil de significativité a été fixé à une valeur de p < 0,05.L’analyse des données s’est faite grâce aux logiciels IBM SPSS  Statistics 20 et EXCEL 2007.

 

Considérations éthiques

 

Le protocole de cette étude a respecté scrupuleusement les principes de la recherche médicale, telles que la confidentialité et l’innocuité, et a été approuvé par le comité institutionnel d’éthique et de la recherche de la Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l’université de Yaoundé I.

 

RESULTATS

 

Nous avons retenu 1821 dossiers de patients dont 886 hommes et 935 femmes soit un sex ratio de 0,95.

La   morbidité   hospitalière évaluée par les hospitalisations et réhospitalisations pour maladies  cardiovasculaires   était  de 77% dans les deux services étudiés (fig 1).

L’hypertension artérielle était  la  pathologie la plus fréquente en hospitalisation avec 79,4% des  patients (tableau 1).

L’HTA était le facteur de risque cardiovasculaire le plus retrouvé (tableau 2).

Les patients avec AVCH avaient une durée moyenne d’hospitalisation  de 12,8±8,5 jours. Ceux souffrant d’embolie pulmonaire  avaient une  durée moyenne d’hospitalisation  de 11,2±8 jours (tableau 3).

La pathologie arthrosique était  la comorbidité la plus fréquemment associée aux MCV  avec 60 patients (3,3%), suivie de l’infection à VIH  avec  43patients (2,4%) (tableau 4).

La mortalité hospitalière globale pour maladies cardiovasculaires était de 12% soit 328 décès sur les 1821 patients recensés.

Cette mortalité était la plus élevée  dans  la  tranche  d’âge de 80-89 ans avec 41décès (21,6%), suivie de la tranched’âge de 70-79ans avec 52 décès (14,9%). Elle était dominée   par l’HTA et ses complications;en effet elles étaient responsables de 68,1% des décès; et cette mortalité était plus élevée chez les hommes (53,8%) par rapport aux femmes (42,2%) avec une différence statistiquement significative (p = 0,042) (fig. 2).

 

 

DISCUSSION

 

La principale limite de cette étude a été son caractère rétrospectif rendant difficile l’accès à tous les dossiers cliniques. Ces derniers étaient parfois incomplets et donc rejetés, ce qui a réduit l’effectif de l’étude.

 

Données sociodémographiques

 

Notre étude a concerné 1821 patients qui avaient été  hospitalisés   dans   les services  de Cardiologie de l’Hôpital Central de Yaoundé et celui de l’Hôpital Général de Yaoundé durant la période ciblée.

Les femmes étaient les plus représentées dans  notre  étude  avec 51,2%  soit un sex/ratio H/F à 0,95.M. Jingi et al dans un travail en 2008 dans la région de l’ouest Cameroun avaient également trouvé une prédominance féminine avec 60,4% (7). Ce résultat   corrobore celui trouvé par F. Damarou et al (8) à Lomé avec une prédominance féminine (56 ,6%) ; par contre Mboulley kotto et al (9) à l’Hôpital  Laquintinie avaient trouvé une prédominance  masculine  avec 52,8% d’hommes ;   de même que  M. Touré (10)   à Bamako qui avait trouvé 54,5% d’hommes. Mais cette différence  n’était  pas  statistiquement  significative.

La tranche d’âge de 60-69 ans était la plus représentée. L’âge moyen des patients était  de 60,45±14 ,8 ans avec des extrêmes de 8 et 99ans,  superposable aux résultats trouvés par M. Touré (10) à Bamako (tranche d’âge 60 à 74ans)    et   Findibe et al (8)  à Lomé (âge moyen 55,1±15,7ans  et 40 à 69 ans la  tranche la plus touchée). Dans notre série plusieurs patients étaient exposés aux facteurs de risque cardiovasculaires, notamment l’Hypertension artérielle (70,1 %  d’hommes  et 71,6% de femmes), l’obésité (25 ,9% d’hommes et 29 ,1%de femmes), dyslipidémie (17,04% d’hommes et 19,3% de femmes).

 

Morbidité

 

Dans notre étude les MCV représentaient 77%  des hospitalisations avec notamment : Hypertension artérielle avec 79 ,4%, cardiopathies hypertensives avec 20 ,6%, AVCI avec 19,5%. On  notait 55  cas soit 3,02% de patients atteints  de SCA  et  seulement 8  patients (0,44%) porteurs de cardiopathies congénitales.

Au Togo Findibé et al (8) ont retrouvé en 2006 au premier rang les maladies  hypertensives qui représentaient 66,5%. Au second rang arrivaient les maladies  thromboemboliques 9,2% et au troisième rang les SCA qui comptaient pour 7,4% ; Par  contre Mboulley Kotto  et al (9) dans leur  série en 1995-1996 à Douala avaient  également trouvé  une  prédominance   de l’hypertension  artérielle  mais  au  second  rang  on  retrouvait plutôt les valvulopathies rhumatismales avec 22,5% et au troisième rang les myocardiopathies diverses. On notait ici  une  rareté  des maladies  coronaires et des  endocardites infectieuses. On  notait aussi  une diminution des valvulopathies rhumatismales qui peut s’expliquer par  une  augmentation des structures de prise en charge , une  meilleure  éducation des populations sur la  pathologie rhumatismale  et les méthodes  de prévention. Par ailleurs on notait  une augmentation exponentielle de l’hypertension artérielle et des autres maladies cardiovasculaires. Ceci peut être  lié au changement de comportement, au non-respect des règles diététiques, à l’obésité, à la sédentarité, à la  consommation de tabac, bref à  une  exposition accrue et permanente aux FRCV. La rareté des pathologies congénitales pourrait être justifiée  par  l’existence  de centres de référence  mieux adaptés pour leur prise en charge.

 

Durée d’hospitalisation 

 

La durée  moyenne d’hospitalisation des patients était de 8,8±5,26 jours (extrêmes 1-68 jours). Findibé et al (8) au Togo ont trouvé un  résultat semblable avec une durée  moyenne 8,89± 5,2 (extrêmes 1- 61 jours).Les comorbidités étaient dominées par l’arthrose (3,3%)  et  l’infection  par le VIH (2 ,4%). La présence de la pathologie arthrosique pourrait s’expliquer par l’âge moyen élevé de la série.

 

Mortalité

 

Nous avons enregistré 328 décès, soit une mortalité  globale de 12%.Le taux de décès  le  plus élevé a été retrouvé dans la tranche d’âge de 80-89ans (21,6%).La mortalité  liée à l’hypertension artérielle et ses complications était la plus élevée avec 68% des décès et les hommes étaient plus touchés (53,8%). Ce  résultat   est  superposable  à  celui  trouvé  au Togo par Findibé et al (8) qui ont enregistré  dans  leur  série  93 décès , soit  une  mortalité  globale de 11%.La mortalité liée à l’hypertension artérielley était également la plus  importante ; en effet elle représentait  59% des décès.


M. Touré et al (10) au Mali avaient quant à eux  eu des résultats un peu plus élevés avec une mortalité globale à 19,08%dont une  prédominance  masculine (54 ,4% d’hommes). La mortalité  liée à l’hypertension artérielle   y était de 39 ,7 %.

 

 

 

CONCLUSION

 

 

 

Les maladies cardiovasculaires sont en croissance dans notre environnement et on rencontre principalement les femmes en milieu hospitalier. Les sujets du troisième âge sont les plus touchés. La pathologie la plus fréquemment retrouvée est l’hypertension artérielle. La morbidité cardiovasculaire est importante. La mortalité globale est élevée et la mortalité spécifique liée à l’hypertension artérielle et de ses complications prédomine.


Tableau 1

 

 

 

Fréquence des maladies cardiovasculaires en hospitalisation selon le sexe

 

Maladies cardiovasculaires

Total sur 1821(%)

Hommes 886 (%)

Femmes 935 (%)

Sex ratio (H/F)

P value

HTA

1445(79,4)

698(78,8)

746(79,8)

 0.93

>0.5

Cardiomyopathies dilatées

  183(10,5)

100(11,3)

  82(8,8)

1.2

>0.05

SCA

    55(3,02)

  32(3,6)

  23(2,3)

1.4

>0.1

Troubles du rythme

  136(7,5)

  58(6 ,5)

  78(8,3)

0.7

>0.1

Cardiopathies hypertensives

  376(20,6)

182(20,5)

194(20,7)

0.9

>0.9

AVCI

  355(19,5)

182(20,5)

173(18,5)

1.1

>0.2

AVCH

  178(9,8)

101(11,4)

  77(8,2)

1.3

<0.03

Valvulopathies rhumatismales

    46(2,5)

  24(2,7)

  22(2,3)

1.1

>0.5

 Valvulopathies non rhumatismales

    50(2,1)

  24(2,7)

  26(3,5)

0.9

>0.9

Embolie pulmonaire

    47(2,3)

  28(3,2)

  19(2,03)

1.5

>0.05

TVP

    39(2,5)

  21(2,4)

   18(1,9)

1.2

>0.5

Autres(*)

    50(2,1)

  20(2,3)

   30(3,2)

0.7

>0.2

 

(*) : AOMI, Insuffisance veineuse, CPC, endocardites infectieuses, dissection aortique, anévrysme de l’aorte, cardiopathies congénitales, cardiomyopathies du postpartum, fibrose endomyocardique.

 

HTA = hypertension artérielle ; SCA = Syndromes coronaires aigus ; AVCI = Accident vasculaire cérébral ischémique ; AVCH = Accident vasculaire cérébral hémorragique ; TVP = Thrombose veineuse profonde, AOMI : artériopathie chronique oblitérantes des membres inférieurs ; CPC : cœur pulmonaire chronique.

 

 

 

Tableau 2

 

 

 

Répartition des facteurs de risque cardiovasculaire selon le sexe

 

 

 

Facteurs de risque

Total sur 1821

Hommes 886 (%)

Femmes 935(%)

Sex ratio

P value

Alcool

135(7,4)

  76 (8.6)

  59(6,3)

1.3

>0.5

Tabac

  95(5,21)

  65(7,3)

  30(3,2)

2.2

<0.0001

Diabète

239(13,1)

109(12,9)

130(13,9)

0.8

>0.2

Dyslipidémie

332(18,2)

151(17,04)

181(19,3)

0.8

>0.1

Hypertension artérielle

1291(70,9)

621(70,09)

670(71,6)

0.9

>0.5

Obésité

502(27,6)

230(25,9)

272(29,1)

0.8

>0.1

Hyperuricémie

125(6,7)

  67(7,6)

  58(6,2)

1.2

>0.2

 

 

 

Tableau 3

 

 

 

Durée moyenne d’hospitalisation en jours pour MCV

 

 

 

Maladies cardiovasculaires

Effectif

Des patients

min

max

Durée moyenne de séjour en jours

Ecart type

HTA

     1431

1

68

  8.8

6.3

Cardiomyopathies dilatées

       177

1

52

9

6.9

SCA

         55

1

34

10.3

6.6

troubles rythmiques

       135

1

30

  8.6

4.4

AOMI

3

5

10

  7.7

2.5

Insuffisances veineuses

2

5

14

  9.5

6.4

CPC

3

8

  8

8

         0

Cardiomyopathies hypertensives

       373

1

68

   8.8

7.1

AVCI

       353

1

39

10.8

6.1

AVCH

       177

1

61

12.8

8.5

Valvulopathies rhumatismales

         46

3

23

            10

4.8

Valvulopathies non rhumatismales

         50

1

21

    8.3

4.1

Endocardites infectieuses

9

1

20

    9.4

         5

Embolies pulmonaires

         45

1

42

  11.2

         8

TVP

         39

3

21

  10.2

4.5

Dissection aortique

4

1

12

    6.3

4.5

Anévrysme de l’aorte

1

4

  4

 4

 

Cardiopathies congénitales

7

5

  7

 6

0.6

Cardiomyopathies du post partum

         19

4

11

     7.3

1.9

Fibrose endomyocardique

1

9

  9

  9

 

Total

1799

1

68

     8.8

6.5

 

HTA = hypertension artérielle ; SCA = Syndromes coronaires aigus ; AVCI = Accident vasculaire cérébral ischémique ; AVCH = Accident vasculaire cérébral hémorragique ; TVP = Thrombose veineuse profonde, AOMI : artériopathie chronique oblitérantes des membres inférieurs ; CPC : cœur pulmonaire chronique.

 

 


Tableau 4

 

 

 

Comorbidités associées aux MCV

 

 

 

Comorbidités

Effectif sur 1821 patients

Pourcentage (%)

Atteinte rénale

34

1.9

Hépatites

32

1.8

Infection à VIH

43

2.4

Arthrose

60

3.3

Tuberculose

17

0.9

 

                                                                                 VIH : virus de l’immunodéficience humaine

 

 


Figure 1 : Répartition des patients par tranche d’âge

 

 

Figure 2 : Mortalité globale

REFERENCES


1. Gaziano TA, Gaziano JM. Global burden of Cardiovascular Disease. Braunwald Heart Disease: A textbook of cardiovascular medicine. 2011 Boston. Elsevier Saunders.

2. Mathers C, Ties BoermaT, Fat DM. World Health Organization: The global burden of Disease: 2004 Update. 2008, Geneva. WHO Library Cataloguing-in-Publication Data. http://www.who.int/healthinfo/global_burden_disease/2004_report_update/en/. Accessed on 28/06/2012.

3.Mathers CD, Lopez A, Stein D, et al. Deaths and disease burden by cause: Global burden of disease estimates for 2001 by World Bank Country Groups. 2005 (Disease Control Priorities Working Paper 18). http://www.dcp2.org/file/33/wp18.pdf Accessed on 28/06/2012.

4. Reddy KS, Yusuf S. Emerging Epidemic of Cardiovascular Disease in Developing Countries. Circulation. 1998; 97(6):596-601.

 

5. Abisola Monisila and al, Prevalence and factors associated with hypertension and obsety among civil servant s in Kaduna.Pan Afr Med J 2014 ;18(supp):3.

6. OMS maladies non transmissibles (MNT) et santé mentale. Maladies non   transmissibles : profil des pays 2014.Google  Scholar.

7. Jingi et al. The spectrum of cardiac disease in the West Region of Cameroon: a hospital-based cross-sectional study. International Archives of Medicine 2013 6:44.

8. Damarou F, Baragouet S. al. Morbidité et mortalité hospitalière des maladies cardiovasculaires en milieu tropical : exemple d’un Centre hospitalier à Lomé. Pan Afr Med J 2014 ; 17-62.

9-Mboulley K, Bouelet B. et al. Lesmaladies Cardiovasculaires  de l’adulte à Douala (Cameroun). Cardiologie  Tropicale Vol.26 n°13, 2000 Pages 61-64.

10- Toure MM.  Morbidité et mortalité Cardiovasculaire dans le service de Cardiologie A du CHU du point G, Thèse de doctorat d’Etat : cardiologie. Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie de l’Université de Bamako: 2009. Google Scholar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M. Touré et al (10) au Mali avaient quant à eux  eu des résultats un peu plus élevés avec une mortalité globale à 19,08%dont une  prédominance  masculine (54 ,4% d’hommes). La mortalité  liée à l’hypertension artérielle   y était de 39 ,7 %.

 

 

 

CONCLUSION

 

 

Les maladies cardiovasculaires sont en croissance dans notre environnement et on rencontre principalement les femmes en milieu hospitalier. Les sujets du troisième âge sont les plus touchés. La pathologie la plus fréquemment retrouvée est l’hypertension artérielle. La morbidité cardiovasculaire est importante. La mortalité globale est élevée et la mortalité spécifique liée à l’hypertension artérielle et de ses complications prédomine.