Get Adobe Flash player
1834159
Today
Total :
1219
1834159

PARTENARIAT CARDIOLOGIE NORD-SUD DE LA SOCIETE FRANCAISE DE CARDIOLOGIE

Au cours de ses 26èmes Journées européennes, la SFC a  mis sur pieds un nouveau programme de partenariats, en invitant au congrès 6 jeunes cardiologues en formation, 3 d’Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie) et 3 d’Afrique subsaharienne (Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal). Totalement pris en charge par la SFC, ces 6 jeunes collègues ont été désignés par leurs sociétés de cardiologie nationale sur la base du mérite (ex : prix du meilleur poster ou de la meilleure communication au congrès national).

 Ils ont été reçus à leur arrivée par le Président de la SFC, Y Juillière, en compagnie d’A Cohen, président du comité scientifique du congrès et de JJ Monsuez, pour le groupe francophonie, puis confiés au groupe des cardiologues en formation de la SFC (C Bouleti, B Lattuca), pour suivre le programme spécifique  du congrès dit « Parcours dédié aux jeunes cardiologues ». Le but de cette initiative est d’étendre les liens si forts qui réunissent les cardiologues de la francophonie entre eux à leurs plus jeunes collègues, de sorte à pérenniser les coopérations et les partenariats dans l’avenir.

 

RESUME DE LA SESSION COMMUNE JEUNES CARDIOLOGUESAVEC LES REPRESENTANTS DES PAYS AFRICAINS

PRESENTATION DE CAS CLINIQUES

B. LATTUCA

Session très conviviale avec accueil et présentation des jeunes représentants des pays africains. Plusieurs cas cliniques variés sur les différentes thématiques de la cardiologie ont pu être présentés et surtout discutés pendant les 3 heures de cette session dans une optique très conviviale et interactive.

Tout l’intérêt de ce genre de session réside dans le partage d’expériences aussi bien sur les pathologies rencontrées que sur les stratégies de prises en charge adaptées aux habitudes et moyens locaux. Les discussions ont pu être particulièrement orientées sur la prise en charge des valvulopathies dans des situations cliniques variées avec des spécificités toutes particulières (grossesse et accouchement)

Des cas cliniques intéressants ainsi que de petites séries personnelles ont pu être présentées sur plusieurs thématiques. Il a pu ainsi être évoqué la prise en charge des dissections coronaires spontanées et traumatiques (Cécile Cazé), la revascularisation des lésions coronaires complexes et la difficulté de mise en pratique des recommandations chez des patients accumulant les comorbidités (Nazim Megherbi), l’évaluation des facteurs de risque cardiovasculaire et l’intérêt tout particulier du profil tensionnel (Benedicte Boka), la place de la dilatation mitrale percutanée chez les patientes porteuses d’un rétrécissement mitral durant la grossesse et qui a motivé de très nombreux échanges sur les différences de prise en charge entre nos différents pays (Fatima Azzahra Benmessaoud). Il a pu par ailleurs être évoqué l’implantation de valve aortique percutanée et la prise en charge des troubles conductifs parfois associés avec une discussion assez large sur les indications de stimulation cardiaque (Basile Mouhat) ainsi qu’une présentation sur les données actuelles de dégénérescence valvulaire (Myriam Akodad). Enfin, la cardiopathie congénitale a pu être évoquée (Olivier Guillard) ainsi que les subtilités de l’interprétation de la VO2 (Jean-Christophe Blanchard)

L’ensemble de ces présentations s’en est suivie d’un vrai retour d’expériences avec une curiosité mutuelle sur la prise en charge de pathologies parfois différentes permettant par ailleurs d’évoquer la possibilité de travaux de recherche communs du fait de thématiques identiques et de stratégies thérapeutiques complémentaires.

 Après une première partie studieuse et pleine d’échanges, un petit cocktail a pu être tenu avec l’intervention des Prs Yves Juilliere, Ariel Cohen et Jean Jacques Monsuez pour évoquer l’implication de la Société Française de Cardiologie dans ce programme et le souhait de poursuivre cette première expérience du fait de premiers échanges tout à fait enrichissants.

Avant la fin de cette rencontre, les coordonnées de chacun ont pu être partagées dans l’optique de faciliter les échanges tout au long du congrès avec rendez-vous pris pour la dernière journée du samedi pour un débriefing complet de cette première expérience.

 

Légende photo : A la session de cas cliniques organisée par le groupe des cardiologues en formation : Yves Juillière, Bénédicte Boka (Côte d’Ivoire), Fatima Benmessaoud (Maroc), Benoit Lattuca,  Jean-Jacques Monsuez,, Momar Dioum (Sénégal), Claire Bouleti, Nazim Megherbi (Algérie), Ariel Cohen, Jérome Boombhi (Cameroun), Khadija Mzoughi (Tunisie).