Get Adobe Flash player
2277529
Today
Total :
3364
2277529

Prévalence et facteurs associés à l’hypertension artérielle chez les travailleurs de l’usine TOPAZ à Conakry.

 

Prevalence and factors associated with arterial hypertension among workers at the TOPAZ factory in Conakry.

 

 

NY CONTE, F DIAKITE1, IS BARRY2, MS 2 BALDE1, M TRAORE1, AB BAH1, AO BAH1.

 

 

 

RESUME

 

Introduction : l’hypertension artérielle constitue aujourd’hui un véritable problème de santé publique dans les pays en voie de développement. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’hypertension artérielle en milieu industriel chez les travailleurs de l’usine de peinture (TOPAZ) de Guinée.

Patients et méthodes : notre étude transversale et analytique a été réalisée du 1er septembre au 30 novembre 2014.Nous avons procédé à un échantillonnage aléatoire parmi tous les travailleurs de l’usine.

Résultats : Sur un total de 270 travailleurs, 49 cas d’hypertension artérielle (18,1%)  ont  été enregistrés. La moyenne de pression artérielle systolique de la population étudiée était de 121,9±24,1 mm Hg et  la diastolique de 74,4±14.2 mm Hg. La moyenne de pression artérielle systolique chez les hypertendus était de 163,8 ± 15,38 mm Hg tandis que celle de la diastolique était de 98,16 ± 7,54 mmHg. Les principaux facteurs associés à l’hypertension artérielle étaient : le tabagisme 51% (p=0,02), l’obésité 65,30% (p=1,637), la sédentarité 59,19% (p=0,001) et l’obésité abdominale (p= 0.002).

Conclusion : l’hypertension artérielle constitue une pathologie préoccupante chez les travailleurs de l’usine TOPAZ. Sa fréquence est élevée et ses principaux facteurs associés sont  le tabagisme, la sédentarité et l’obésité.

 

MOTS CLES

 

Hypertension artérielle, prévalence, facteurs associés, Topaz,  Guinée.

 

 

 

SUMMARY

 

 

Introduction: Arterial hypertension has  a real public health problem in developing countries. The objective of this study was to determine the prevalence and factors associated with arterial hypertension in an industrial setting among workers at a paint factory (TOPAZ) in Guinea.

Patients and methods: Our cross-sectional and analytical study was conducted from September 1 to November 30, 2014. We carried out a random sampling among all the workers of the TOPAZ factory.

Results: Out of a total of 270 workers, 49 cases of hypertension (18.1%) were recorded. Their mean systolic blood pressure was 121.9±24.1 mm Hg and their mean diastolic blood pressure was 74.4±14.2 mm Hg. The mean systolic blood pressure in hypertensive patients was 163.8±15.38 mm Hg while the diastolic was 98.16±7.54 mm Hg. The main factors associated with hypertension were: smoking 51% (p=0.02), obesity 65.30% (p=1.637), sedentary lifestyle 59.19% (p=0.000) and abdominal obesity (p= 0.001).

Conclusion: Arterial hypertension is a pathology of concern among workers at the TOPAZ factory. Its frequency is high and its main associated factors are smoking, sedentary lifestyle and obesity.

 

 

KEY WORDS

Hypertension, prevalence, associated factors, Topaz, Guinea.

 

 

1. Service de néphrologie-hémodialyse CHU Donka ; Conakry, Guinée

2. Service de cardiologie de l’Hôpital National d’Ignace Deen

 

 

Adresse pour correspondance

Fousseny DIAKITE 

Tel : +224620213469

E-mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.  

 

 

INTRODUCTION

 

 

L’hypertension artérielle (HTA) est un problème de santé publique responsable de conséquences graves, notamment l’accident vasculaire cérébral, l’infarctus du myocarde ou crise cardiaque, l’insuffisance cardiaque et l’insuffisance rénale. Ces complications aboutissent dans bien des cas à des décès[1].  Elle constitue aujourd’hui un véritable problème de santé publique de par sa prévalence et ses complications, ceci non seulement dans les pays industrialisés mais aussi dans les pays en développement. Elle touche 10 à 15 % de la population adulte en Afrique noire [2].

En Guinée, classée parmi les 10 préoccupations médicales prioritaires avec un coût de sa prise en charge insurmontable pour la majorité de la population [3]. Sa prévalence varie de 28 à 32%tant dans les pays industrialisés qu’en Afrique.[4]. La tendance à l’industrialisation des pays en développement et le changement progressif d’habitudes alimentaires, font craindre un accroissement du risque d’HTA chez les travailleurs en entreprise. Bien qu’elle soit pertinente, il nous semble important de fournir plus de données précises et des références pertinentes pour permettre de bien comprendre ce qu’est l’HTA.

L’objectif de notre étude était de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’hypertension artérielle chez les travailleurs de l’usine TOPAZ.

 

 

PATIENTS ET METHODES


 

Type et durée d’étude 

 

L’usine TOPAZ était notre cadre d’étude. Elle est située dans la commune de Matoto à 22km du port autonome de Conakry sur le long de l’autoroute. Il s’agissait d’une étude transversale et analytique d’une durée de trois mois allant du 1er Septembre 2014 au 30 Novembre 2014.Cette usine fabrique des tôles, des peintures de couleurs diverses et variées et autres matériaux de construction. Elle a été la seule usine qui a accepté la réalisation de cette étude.

Population d’étude

 

La population d’étude était constituée de tous les travailleurs de l’usine TOPAZ, dont l’âge était supérieur ou égal à 18 ans. Ils avaient été tirés au hasard pour constituer l’échantillon d’étude. Etaient inclus tous les travailleurs de l’usine TOPAZ, de plus d’un an de service, sans distinction de sexe, de profession, qui avaient consenti à l’étude.

 

Echantillonnage

 

La taille de l’échantillon a été calculée selon la formule ci-après: N ≥ P (1-P) Zα 2 / i 2 où Z α = 1,96 correspondant à 95% de niveau de confiance et P= 28,5% [5]. La taille finale de l’échantillon à plusieurs degrés a été portée à 270. Nous avons réalisé un échantillonnage probabiliste systématique avec un pas de 7 et un chiffre a été tiré au hasard pour nous servir de départ.

 

Définition opérationnelle

 

-        L’obésité a été définie en fonction de l’indice de masse corporelle. Celui-ci a été calculé selon la règle de Quételet.

IMC=Rapport Poids/Taille au carré. Les travailleurs ayant un IMC > 30 Kg/m2 ont été considérés comme obèses.

-        La pression artérielle a été mesurée chez les travailleurs en position assise ou allongée, après un repos de 10 à 15 minutes par un même observateur et appareil. Un tensiomètre à manomètre a été utilisé. Trois mesures consécutives de la pression artérielle ont été réalisées. La moyenne des trois mesures a été retenue comme valeur de pression artérielle. Etaient considérés comme hypertendus les travailleurs  ayant une valeur moyenne supérieure à 140mm Hg de PAS, et ou une PAD supérieure ou égale à 90 mm Hg avec ou sans traitement.

-        Les hypertendus ont été classés en trois grades selon la répartition de l’OMS

  • Grade I: PAS comprise entre 140-159 mm Hg; et PAD entre 90-99 mm Hg;
  • Grade II : PAS comprise entre160-179 mm Hg; et PAD entre 100-109 mm Hg;
  • Grade III : PAS ≥ 180 mm Hg; et  PAD ≥110 mm Hg.

-        Le tour de taille avait permis de rechercher une obésité abdominale. On parlait d’obésité abdominale lorsque le tour de taille est supérieur à 102 cm chez l’homme et 88 cm chez la femme.

-        La sédentarité était retenue chez tout travailleur qui ne faisait pas une activité  physique de 30 minutes au moins 1 fois par semaine en dehors des heures de travail.

-        Le tabagisme : tout travailleur qui fumait au moment de l’enquête ou qui a cessé de fumer au plus 1 an avant notre enquête quels que soient le nombre de cigarettes  ou le nombre de paquet.

 

Collecte et analyse des données

 

Les données portant sur les différents paramètres ont été recueillies à partir d’un questionnaire individuel, comportant les paramètres sociodémographiques, anthropologiques, épidémiologiques, cliniques.

La saisie des données a été faite à l’aide de logiciel Excel 2010. Pour cette étude, il a été calculé des pourcentages et intervalles de confiance pour les variables qualitatives ; ainsi que des moyennes et écart-types pour les variables quantitatives.

L’analyse a été faite à l’aide de logiciel statistique R studio. Les tests khi 2 de Pearson et de Fisher exact ont été effectués pour la comparaison des pourcentages ; et les tests t de Student et Wilcoxon pour la comparaison des moyennes. Pour tous les tests statistiques, le seuil de signification a été fixé à 0,05.

 

Considérations éthiques

 

Nous avons informé chaque service sur le déroulement de l’enquête. La confidentialité des renseignements obtenus a été respectée. Aucun nom des travailleurs n’apparaissait dans les documents de l’étude. Les travailleurs inclus dans l’étude avaient été clairement renseignés pour obtenir leur consentement.

 

 

RESULTATS


 

Caractéristiques sociodémographiques

 

Au cours de notre étude la population a été constituée de 270 travailleurs dont 85,56% d’hommes et 14,44 % de femmes avec un sex-ratio de 5,9.

La moyenne d’âge a été de 39,9±11,78 ans  (extrêmes 20 et 78 ans) pour toute la population     d’étude. L’âge moyen chez les hommes était de 40,4 ans ; et 36,9 ans chez les femmes.

 Parmi les 270 travailleurs inclus dans notre étude, 49 présentaient l’hypertension artérielle          (18,14%), dont 16,33% de femmes et 83,67% d’hommes. Le sex- ratio (H /F) était de 5,12. Il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre le sexe chez les hypertendus et les non hypertendus (p=0,067). La moyenne d’âge chez les hypertendus a été de 48,8±10,11 ans avec des extrêmes de 30 et 69 ans (p=1,608).Il existait une différence statistiquement significative entre la moyenne d’âge chez les hypertendus et chez les non hypertendus.

La tranche d’âge de 40 à 59 ans était la plus touchée chez les hypertendus soit 63,26%. Dans     la population d’étude 221 étaient des ouvriers soit 81,85% contre 49 pour les travailleurs du       bureau soit 18,15% et un ratio de 4,5 ouvriers pour un travailleur du bureau.

 

Pression artérielle 

 

La moyenne de la PAS était de 121,9±24,1 mmHg et celle  de la PAD était de 74,4±14,2 mm Hg. La moyenne des pressions artérielles chez les hypertendus était 163,8 ±15,38 mm Hg pour la pression artérielle systolique (PAS) et 98,16 ±7,54 mm Hg pour la pression artérielle diastolique (PAD). La différence était  statistiquement significative entre la moyenne de pression artérielle systolique et pression artérielle diastolique chez les hypertendus et non hypertendus (p= 0.02).

 

Facteurs associés

 

Dans notre étude  25 hypertendus consommaient le tabac soit 51% contre 24 hypertendus ne consommant pas du tabac (49%).Il existe une différence statistiquement significative (p=0,02506).

Dans notre étude 32 hypertendus avaient un IMC >30 kg/m2 soit 65,30% contre 17 qui avaient un IMC <30 kg/m2 soit 34,70% avec une différence statistiquement significative (p=0.01).

Par ailleurs 29 hypertendus présentaient une sédentarité soit 59,19% contre 56 chez les non        hypertendus soit 25,34% avec une différence significative (p=0,001). Le tour de taille moyen a été 103,7±16.7 cm chez les hypertendus et 96,05±16.77 cm chez les non hypertendus avec une différence significative (p=0,002).

 

Les facteurs associés à l’hypertension artérielle à l’usine TOPAZ

 

Dans la population générale, les fumeurs représentaient 100 sur 270 soit 37.07%. Chez les non hypertendus la prévalence était de 33.93% contre 51.02 % chez les hypertendus. Cent neuf sur 270 avaient un IMC  supérieur à 30 soit 40.37%. Dans le groupe des hypertendus, ceux qui avaient  un IMC > 30 Kg/m2  étaient 34.69% contre 41.62% chez les non hypertendus. Etaient sédentaires 85 sur 270  soit 31.48%. Parmi eux 29 sur 49 étaient hypertendus (59.18%) contre 56/221 (25.33%). L’obésité abdominale était retrouvée chez 124 sujets sur 270 (45.92%). Chez les hypertendus, sa fréquence était de 65.30% contre 41.62% chez les non hypertendus.

Comme l’indique le tableau II, 25 hypertendus consommaient le tabac soit 51% contre 24 hypertendus ne consommant pas du tabac avec 49%, la différence était significative (p=0.025).

Dans notre étude 32 hypertendus avaient un IMC >30 kg/m2 soit 65,30% contre 17 qui avaient un IMC <30 kg/m2 soit 34,70%) avec une différence statistiquement non significative (p=1.637).

Par ailleurs 29 hypertendus présentaient une sédentarité soit 59,19% contre 56 chez les non hypertendus soit (25,34%) avec une différence significative (p=0.001). Le tour de taille moyen a été 103,7±16.7 cm chez les hypertendus et 96,05±16.77 cm chez les non hypertendus avec une différence significative (p=0.0026).

 

 

 

DISCUSSION

 

 

Cette étude réalisée dans un milieu industriel avait pour objectif de déterminer la prévalence de l’HTA ainsi que les facteurs associés.

Au cours de cette étude l’hypertension artérielle a été retrouvée chez 49 individus sur un total de 270 travailleurs soit une prévalence de 18,14%. Cette prévalence se rapproche des valeurs retrouvées dans plusieurs pays ; comme Madagascar, où la prévalence a été de 19,10% en 2000 à Antananarivo [5] et de 29,7% au Port Autonome d’Abidjan[6] .Par contre une étude impliquant plusieurs pays d’Europe en 2006 a retrouvé une plus forte prévalence de 44%[7].Cette différence de prévalence s’expliquerait par le fait par le mode de recrutement. Par ailleurs, il importe de noter que notre étude a porté sur une population apparemment jeune.

Une prédominance masculine a été observée dans notre étude soit 85,56% d’hommes contre 14,44 % de femmes avec un sex-ratio de 5,9. Ce résultat corrobore avec l’étude de KOFFI.N.M et coll. qui trouvent 27 femmes (13,4%) contre 175 hommes (86,6%) soit 1 femme pour 6,7 hommes [6]. Cette prévalence élevée du sexe masculin s’expliquerait du fait que le milieu industriel est fréquenté par les hommes à cause de la charge et du volume du travail.

Cependant la plupart des hypertendus avaient une tranche d’âge comprise entre 40-59 ans soit 63,26% et une diminution de la prévalence de l’HTA chez les plus de 60 ans soit 16,33%. Ce résultat corrobore avec l’étude de L.M.P.H. RABARIJAONA et coll. qui rapporte la tranche d’âge de 40-60 ans [5]. Ce fait ne confirme pas la littérature selon laquelle la prévalence de l’ HTA augmente de façon continue avec l’âge, en raison du vieillissement naturel des parois artérielles et la tendance à une consommation excessive de sel [5].

La PAS moyenne a été de 163,8 mm Hg contre 98,16 mm Hg pour la diastolique. Ce résultat est en rapport avec celui décrit par  L.M.P.H. RABARIJAONA et coll. qui rapporte 153,4 mm Hg pour la pression artérielle systolique et 96,7 mm Hg pour la pression artérielle diastolique[5].

Dans notre étude  25 hypertendus consommaient le tabac soit 51% contre 24 hypertendus n’en consommant pas, avec une différence significative (p=0,025). Ce qui est contraire au résultat de Koffi et coll [6] qui ont trouvé comme facteurs associés le sexe, la corpulence et l’ancienneté de l’HTA.

Dans notre étude 32 hypertendus avaient un IMC >30 kg/m2 soit 65,30%     contre 17 qui avaient un IMC <30 kg/m2 soit 34,70%) avec une différence statistiquement significative (p=1,637). Ces résultats ont été retrouvés    dans beaucoup d’études réalisées en Afrique et dans le monde [6,8, 9, 10, 11]

Par ailleurs 29 hypertendus présentaient une sédentarité soit 59,19% contre 56 chez les non        hypertendus soit (25,34%) avec une différence significative (p=0,001). Le tour de taille moyen a été 103,7±16.7 cm chez les hypertendus et 96,05±16.77 cm chez les non hypertendus avec      une différence significative (p=0,002).Ces données sont conformes à celles des auteurs[9-11].

Cette enquête transversale pouvait être réalisée dans toutes les unités industrielles de Conakry mais à cause de la maladie à virus Ebola certaines usines ont décliné l’offre. Pour des raisons de consentement l’étude s’est tenue dans une seule unité industrielle qui était une limite (biais de sélection) malgré tout cela 270 travailleurs de l’usine TOPAZ ont été tirés au sort de façon systématique.

 

 

CONCLUSION

 

Certes, il n’existe pas de données précises sur la prévalence de l’HTA dans la population générale en Guinée. Cependant force est de reconnaître que la prévalence d’HTA à l’usine TOPAZ reste élevée et nécessite que les autorités tant sanitaires qu’administratives en tiennent compte dans l’organisation des services de soins en milieu industriel. Des examens systématiques annuels des travailleurs de chaque entreprise pourraient permettre de déceler et de prendre en charge les cas d’hypertension artérielle.

 

 

Tableau 1

Caractéristiques sociodémographiques et cliniques

 

 

Non hypertendus

n=221

Hypertendus

n=49

Total

N=270

p-value

Age (ans)

               20-39

135 (61,09%)

10 (20,41%)

145 (53,70%)

 

p=1,608e-09

 

               40-59

  76 (34,39%)

31 (63,26%)

107 (39,63%)

               60-79

10 (4,52%)

 8 (16,33%)

            18 (6,67%)

Sexe       F

               M

  31 (14,03%)

 8 (16,33%)

 39 (14,44%)

p=0,678

 

190 (85,97%)

41 (83,67%)

231 (85,56%)

Ouvriers

191 (86,43%)

30 (61,22%)

221 (81,85%)

p=3,459e-05

 

Bureau

 30 (13,57%)

        19 (38,78)

            49 (18,15)

   PAS moyenne

112,6 mmHg

163,8 mmHg

121,9 mmHg

p= 2,2e-16

   PAD moyenne

  69,1 mmHg

 

98,16 mmHg

74,4 mmHg

 

 

 

Tableau 2

Facteurs  associés à l’HTA chez les travailleurs de l’usine TOPAZ

 

 

Facteurs de risques

Non hypertendus

n=221

Hypertendus

n=49

Total

N=270

p-value et

 

Sans tabac

146 (66,10%)

24  (49%)

170 (62,96%)

p=0,025

 

Tabac

  75 (33,90%)

25  (51%)

100 (37,04%)

IMC< 30 Kg/m2

129 (58,37%)

     17  (34,70%)

146 (54,07%)

p=1,637

IMC≥30Kg/m2

       92 (41,63)

     32  (65,30%)

124 (45,93%)

Sédentarité

 56 (25,34%)

     29 (59,19%)

   85 (31,48%)

p=0,000

Pas de sédentarité

165 (74,66%)

     20 (40,81%)

185 (68,52%)

Obésité abdominale

  92 (41,63%)

     32 (65,31%)

124 (45,93%)

p=0,002

 

Sans obésité abdominale

129 (58,37%)

     17 (34,69%)

146(54,07%)

 

 

REFERENCES

1. Koopman JJE, Van Bodegom D, Jukema JW, Westendorp RGJ :

Risk of cardiovascular disease in a traditional African population with a high infectious load : a population-based study. PLoS One, 2012,7,

2. Kaba ML, Baldé MD, Bah AO, Diallo A, Béavogui M, Toure S et coll. : Evaluation de l’atteinte rénale au cours de l’hypertension artérielle de l’adulte à Conakry, Mali Médical 2005 T XX N° 3 ; 2-4

3. Baldé AM, Traoré S, Touré M, Diallo D, Keita A, Magassouba FB et coll. : Hypertension artérielle en Guinée: épidémiologie et place de la phytothérapie dans la prise en charge urbaine et rurale de Fria ;  Boké ; Forécariah (Basse Guinée) Pharm. Trad. Afri. 2006 vol XII, 19-43

4. Steichen O : Hypertension artérielle du sujet noir. Rev  Prat : 2010 ; 60 (20) :654-59

5. Rabarijaona LMPH, Rakotomalala DP, Rakotonirina EICJ, Rakotoarimanana S,  Randrianasolo O : Prévalence et sévérité de l’hypertension artérielle de l’adulte en milieu urbain à Antananarivo : Revue d’Anesthésie-Réanimation et de Médecine d’Urgence : 2009;1(4): 24-27 .

6. Koffi NM, Sally SJ, Kouame P, Silue K, Diarra Nama AJ : Faciès de l’HTA en milieu professionnel à ABIDJAN. Médecine d’Afrique noire; 2001 : 48 ;( 6); 256-260

7. Azizi M : Une nouvelle approche dans l’HTA. Le quotidien du médecin no8947 ; 2011 ; 8-9

8. Lang T : Hypertension artérielle en milieu urbain ; une approche communautaire. Int. J. Epidemiol. 2011;15; 75-81

9. Chamberland L, et Sylvain H : Implantation d’un programme de prévention de l’HTA auprès des travailleurs en industrie par une recherche action.  Infirm.Clin.vol.10.no1, 2014, 2-14

10. Chraïbi N , Hypertension artérielle de l’adulte. Guide du praticien ; vol 03 ; no1 ; 2011 ; 3-60

11. Niakara A, Nebie LV, Zagre NM, Ouedraogo NA, Megnigbeto AC : Connaissances d’une population urbaine sur l’HTA: enquête prospective menée à Ouagadougou ; Burkina Faso Bul soc patho exot; 2003;96;3;219-222