Get Adobe Flash player
1167385
Today
Total :
373
1167385

Evaluation de l’athéromatose carotidienne chez le coronarien avéré a l’Institut de Cardiologie d’Abidjan.

 

Assessment of carotid atheromatosis in coronary averated patients at the Abidjan Heart Institute.

 

NIAMKEY JT1,  MATANGA J3, YAO H3, EKOU A3, KOUAME I3, ANGORAN I1, N'CHO-MOTTOH MP1, TANOH M2,

KONIN C2, ANZOUAN-KACOU JB1, N'GUETTA R3.

 

 

RESUME

 

Introduction : L’athérosclérose est une maladie chronique et évolutive caractérisée par des dépôts de lipides et d’éléments fibreux dans la paroi des artères de moyen et grand calibre. Elle est à l’origine d’une très forte morbi-mortalité. Cette affection touche plus d’un site vasculaire. Le but de notre étude était de décrire l’atteinte des troncs supra-aortiques chez le coronarien avéré.

Méthodologie : Nous avons mené une étude transversale à visée descriptive et analytique. Elle a inclus des patients ayant des lésions coronaires athéromateuses confirmées à la coronarographie sur une période d’étude allant du 1er mars au 30 octobre 2018. Une exploration ultrasonographique des troncs supra-aortiques a été réalisée chez tous les patients. L’athéromatose carotidienne a été définie par l’existence d’un  « Intima Media Thickness » (IMT) élevé selon l’âge et le sexe et l’existence d’une plaque athéroscléreuse. Une analyse uni et multivariée a été réalisée après une régression statistique et les résultats exprimés en termes d’Odds Ratio avec les intervalles de confiance.

 

Résultats : Au total, 112 patients ont été recensés. L’âge moyen était de 57,42 ± 10,9 ans (27 – 81 ans) ; on notait une prédominance masculine (sex ratio : 5). L’IMT était élevé chez 55,4 % des patients. Les plaques carotidiennes étaient présentes dans environ 30 % des cas. Les principaux facteurs associés à un IMT élevé étaient le tabagisme (OR=3,6 ; p = 0, 013) et les lésions pluritronculaires coronaires (OR=2,2 ; p=0,048). Les facteurs associés à la présence de plaques carotidiennes étaient : le sexe masculin (OR=8,8 ; p=0,038), le tabagisme (OR=2,5 ; p = 0,049) et l’atteinte pluritronculaire (OR=3,2 ; p=0,014). En analyse multivariée, le sexe masculin, le tabagisme et les lésions pluritronculaires étaient significativement associés à un IMT élevé et à la présence de plaque carotidienne. 

Conclusion : La présence de lésions coronaires significatives est associée à un IMT élevé et à la présence d’une plaque carotidienne d’autant plus qu’on est de sexe masculin, tabagique et pluritronculaire.

 

MOTS CLES


Coronaropathie – athérome carotidien – Facteurs de risque cardio-vasculaires, Afrique subsaharienne.

 

 

SUMMARY

 

Background: Atherosclerosis is a chronic and progressive disease characterized by deposits of lipids and fibrous elements in the artery walls. It is at the origin of a very strong morbi-mortality. This condition affects more than one vascular site. The aim of our study was to describe the involvement of supra-aortic trunks in the proven coronary artery disease.

Methodology: We conducted a cross-sectional study for descriptive and analytical purposes. It included patients with atherosclerotic coronary lesions confirmed by coronary angiography from March 1 to October 30, 2018. An ultra-sonographic exploration of the supra-aortic trunks was performed in all patients. Carotid atheromatosis was defined by the existence of a high IMT according to age and sex and an atherosclerotic plaque. A uni and multivariate analysis was performed after statistical regression and the results expressed in terms of ODDS RATIO and its confidence intervals.

Results: The mean age was 57.42 ± 10.9 years (27 - 81 years); there was a male predominance (sex ratio: 5). Intima Media Thickness (IMT) was high in 55.4% of patients. Carotid plaques were present in about 30% of cases. The main factors associated with high IMT were smoking (OR = 3.6, P = 0.013) and multivessel lesions (OR = 2.2, P = 0.048). Factors associated with the presence of carotid plaques were: male sex (OR = 8.8, p = 0.038), smoking (OR = 2.5, P = 0.049), and multivessel involvement (OR = 3.2). P = 0.014). In multivariate analysis, male sex, smoking, and multivessel lesions were significantly associated with elevated IMT and carotid plaque.

Conclusion: The presence of significant coronary lesions is associated with a high IMT and the presence of a carotid atherosclerotic especially in male, smoker and multi-truncular patients.

 

KEY WORDS


Coronary artery disease - carotid atheroma - Cardiovascular risk factors – Subsaharian Africa.

 

1.Service des Explorations Externes de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

2.Service des Soins Intensifs de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

3.Service d’hémodynamique et de cardiologie interventionnelle de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan

Adresse pour correspondance :

Dr NIAMKEY JT

Service des Explorations Externes de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

BPV 206 Abidjan; Tel.: 21 21 61 30

Tel: 0022547440404

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

 

INTRODUCTION

 

 

L’athérosclérose est une maladie chronique et évolutive caractérisée par des dépôts de lipides et d’éléments fibreux dans la paroi des artères [1]. Elle est la première cause de morbi-mortalité dans les pays développés et il est attendu qu’elle le devienne dans les pays émergents en 2020 [2]. 

La maladie polyvasculaire est définie par l’atteinte athéroscléreuse de plus d’un territoire artériel et apparait dans des études de registre international comme un facteur indépendant de risque de mortalité à six mois dans les coronaropathies [3]

La présence d’une maladie cérébrovasculaire est associée à une forte probabilité de coronaropathie athéroscléreuse sévère et étendue [3].

En Afrique subsaharienne, les coronaropathies supposées rares jusqu’à un passé récent, ont connu une progression importante ces dernières années  en raison de la modification du style de vie des populations, de l’expansion des facteurs de risque cardiovasculaire et de la vulgarisation des techniques diagnostiques [4].

En Côte d’Ivoire, les décès dus aux maladies cardiovasculaires sont en nette augmentation et ont été évalués à 11% en 2014 et les tendances projetées sont largement au-dessus des cibles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [5].

La rareté des données sur l’atteinte polyvasculaire et l’accessibilité géographique et financière limitée à la coronarographie en Afrique sub-saharienne et, en particulier en Côte d’Ivoire, nous ont amené à conduire cette étude. Elle visait à estimer la fréquence de l’athéromatose carotidienne en présence d’athérome coronaire d’une part, et à identifier, les facteurs associés à l’atteinte des troncs supra-aortiques en présence d’athérome coronaire, d’autre part.

 

MATERIEL ET METHODE

 

Nous avons mené une étude observationnelle de type transversale à visée descriptive et analytique du 1er Mars au 31 Octobre 2018.

Cette étude a eu pour cadre le service d’hémodynamique et de cardiologie interventionnelle de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) en Côte d’Ivoire.

Tous les patients admis en salle de cathétérisme durant la période d’étude, pour une coronarographie chez qui les lésions coronaires athéromateuses ont été objectivées, et ayant accepté de participer à l’étude, ont été inclus via le Registre Prospectif des Actes de Cardiologie Interventionnelle de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (REPACI). La salle de coronarographie est équipée d’un appareil General Electric INNOVA 530S.

Ont été exclus de cette étude, tous les patients admis en salle de cathétérisme pour coronarographie et présentant une coronarographie normale, des lésions non athéromateuses, une mauvaise échogénicité gênant la visualisation correcte des troncs supra-aortiques, un refus de participer à l’étude et un décès avant la réalisation des explorations vasculaires.

Notre échantillonnage était simple, consécutif et non probabiliste. Les patients ont été enrôlés dans l’étude dès le premier contact avec l’investigateur, après un  consentement éclairé.

L’échographie Döppler des troncs supra aortiques a été réalisée au lit du malade, au cours de l’hospitalisation, dans un délai de 24 heures après la réalisation de la coronarographie, à l’aide d’un appareil de type VIVID S6 de Général Electric comportant un logiciel de mesure automatisée de l’IMT (Intima-media Thickness) avec une sonde linéaire de 7 – 9 MHz.

L’exploration vasculaire des troncs supra-aortiques était réalisée avec le même appareil, et par le même opérateur, puis vérifiée systématiquement par un autre opérateur plus expérimenté.  Le but était de réduire les biais par une standardisation et une harmonisation des mesures.

Nous avons étudié :

-          les paramètres sociodémographiques que sont l’âge, le sexe, le niveau d’instruction et de couverture sociale et le niveau socio-économique estimé à l’aide de l’indice de position socio-économique (IPSE) développé par Phillipe Genoud en 2011 [6].

-          les paramètres anthropométriques notamment les antécédents médicaux en particulier, les facteurs de risque cardio-vasculaire et l’histoire familiale de pathologies cardiovasculaires. Le SCORE (Systematic COronary Risk Estimation) chart a été utilisé pour évaluer le risque de survenue à 10 ans d’une maladie cardio-vasculaire fatale selon l’European Society of Cardiology (ESC) [7]

-          les paramètres morphologiques à la coronarographie en décrivant les lésions coronaires selon l’American College of Cardiology et de l’American Heart Association (ACC/AHA) [8] et en échoDöppler des troncs supra-aortiques (la topographie et la sévérité des lésions coronaires sténosantes, la mesure de l’IMT selon l’étude PARC [9] et la caractérisation des plaques carotidiennes).

Les données ont été collectées grâce au logiciel CSpro version 7.1. L’analyse des données obtenues a été faite avec Stata version 16.0.

Les variables quantitatives ont été décrites en termes de moyennes, écarts types et valeurs extrêmes et les variables qualitatives en termes de fréquences et de pourcentages. La recherche d’une association linéaire entre les variables quantitatives s’est faite à l’aide d’un test de corrélation. Une analyse unie puis multivariée a été réalisée à l’aide d’une régression statistique. Certains résultats ont été exprimés sous forme d’Odds ratio avec leurs intervalles de confiance. Un seuil de significativité inférieur à 5% a été retenu pour la signification statistique.

 

RESULTATS

 

Nous avons inclus au terme de notre étude 112 patients sur les 212 patients admis pour une coronarographie durant la période d’étude.

L’âge moyen était de 57,41 ± 10,9 ans avec des extrêmes de 27 et 81 ans. Notre population d’étude était majoritairement masculine avec un sex-ratio de 5. Le niveau socio-économique des patients était moyen  et bas respectivement dans 60 % et 37 % des cas. Environ 63 %  des patients ne disposaient pas d’une assurance maladie.

L’hypertension artérielle, la dyslipidémie et le diabète étaient les facteurs de risque cardiovasculaire majeurs les plus observés respectivement dans 57,14%, 43,74 % et 31,25% des cas.

Un tiers des patients (34.82 %) était à haut risque cardiovasculaire selon le SCORE chart de l’ESC.

Les principales indications de l’exploration vasculaire étaient le syndrome coronarien aigu avec sus décalage permanent du segment ST dans 43,75 % et la maladie coronaire stable dans 21,43 % des cas.

L’artère interventriculaire (IVA) et la coronaire droite étaient préférentiellement atteintes respectivement dans 79,21% et 55,45 % des cas.

Les atteintes pluri tronculaires étaient majoritaires dans 55,44 % des cas. Les lésions de type B2 étaient les plus observées dans 48,51 % des cas (Voir tableau 1).

Une athéromatose carotidienne (IMT élevée et/ou présence de plaques carotidiennes) a été retrouvée chez 57 patients soit 56,43 % des cas.

L’épaisseur intima-média était supérieure à la normale pour l’âge chez 56 patients (55,4 %) avec une atteinte majoritairement bilatérale (83,9 %).

Une plaque carotidienne a été retrouvée chez 31 patients, soit 30,69 %. Ces plaques étaient unilatérales  et siégeaient préférentiellement au niveau des carotides internes droites (48,38%) et gauche (35,48 %).

La majorité des plaques carotidiennes étaient iso-échogènes de type 2 de GEROULAKOS dans 70,97 %, à texture homogène dans 70,97%, à surface régulière dans 92,32 % et non sténosantes dans 93,54 % des cas.

En analyse multivariée, l’élévation de l’IMT était significativement associée au tabagisme et à l’existence de lésions pluri tronculaires (OR = 2,2 ; P = 0,048). (Voir tableau 2)

Les patients  ayant des lésions pluri tronculaires avaient un risque 2,2  fois plus élevé d’avoir une élévation de l’IMT comparativement aux mono tronculaires.

Quant à la présence de plaques carotidiennes, elle était significativement corrélée au sexe masculin avec un risque 8,8 fois plus élevé comparativement aux sujets de sexe féminin (OR = 8,8 ; p = 0,038), au tabagisme (OR = 2.5 ; p = 0.049), à l’atteinte pluri tronculaire (OR = 3.2 ; p = 0,004) et en particulier aux lésions de type B2 ou C (OR = 2.9 ; p = 0,03) (Voir tableau 3).

 

DISCUSSION

 

Cette étude comporte certaines limites dont le faible effectif par rapport aux grands registres internationaux. Par ailleurs, il est difficile d’établir un lien de causalité réel entre les facteurs étudiés et la survenue de l’athérosclérose. Cette étude transversale permet difficilement d’apprécier l’antériorité des facteurs d’exposition par rapport à la survenue de l’athérosclérose.

                L’âge moyen dans notre série était de 57,42 ± 10,9 ans et diffère de celui rapporté dans les pays industrialisés. Yoichi Imori au Japon [10] notait une moyenne d’âge de 71± 9 ans. Cette différence pourrait s’expliquer par la faible espérance de vie dans nos pays en voie de développement. En Côte d’Ivoire [5], par exemple, l’espérance de vie selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) était de 56 ans en 2016 comparativement à celui du Japon où elle est de 83,7 ans [10]. De plus les patients atteints de coronaropathies dans les pays en voie de développement sont plus jeunes selon N’guetta [11].

En revanche, la nette prédominance masculine dans notre série est conforme aux données de la littérature et confirme le fait que la prévalence des coronaropathies soit plus élevée chez les hommes que chez les femmes [11].

L’hypertension artérielle, la dyslipidémie et le diabète étaient les facteurs de risque cardiovasculaire majeurs les plus observés et représentaient respectivement 57,14%, 43,74 % et 31,25%. Hormis le diabète, leurs fréquences rejoignent celles des grands registres internationaux sur lesquels ont été menées des études de prévalence de la maladie athéroscléreuse : GRACE [12] et MASCARA [13]. Cependant, la fréquence du diabète dans notre étude se rapproche de celle du registre international CRUSADE [14] qui retrouvait 33%. Le tabagisme dans notre étude avait une fréquence de 24,11% très loin des 62 % rapporté par Laraba en Algérie [15]. Cette différence pourrait s’expliquer par le fait que la prévalence globale de la consommation du tabac en Côte d’Ivoire (14.6 % en 2018) [5] est moins élevée que celle observée en Algérie (17,1% en 2017) [15].

                L’épaisseur intima-média au niveau de la carotide commune était supérieure à la valeur normale pour l’âge dans 55,4 % des cas. Ce résultat est proche de celui d’Erkan [16] en Turquie qui trouvait une prévalence de 58%. Les facteurs associés à une élévation de l’IMT dans notre étude étaient le tabagisme et les lésions pluri tronculaires.

 

Dans la littérature, le tabagisme est associé à la survenue de lésions athéromateuses.

Les mécanismes physiopathologiques font intervenir deux substances : la nicotine et le monoxyde d’azote. Le monoxyde d’azote entraîne une hyperperméabilité capillaire responsable d’un passage accru de macromolécules avec dépôts de particules lipidiques dans la paroi des artères aboutissant à plus ou moins terme à l’athérosclérose.

Soya et al ont retrouvé une prévalence très élevée d’athérosclérose infra clinique (80,3%) au sein d’une population d’hypertendus suivis à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan [17]. La plaque athéroscléreuse n’est que la fin d’un processus invisible et semble être fonction de la multiplicité des facteurs de risque cardio-vasculaires aboutissant aux modifications physiopathologiques.

Les lésions pluri tronculaires étaient significativement associées à une élévation de l’IMT (OR = 2,4; p = 0,03). La même tendance a été retrouvée par Coskun [18] en Turquie (OR = 4,3; p = 0,0001). Les lésions pluri tronculaires sont en effet corrélées à l’existence de lésions dans d’autres territoires vasculaires [3].

Quant à la plaque carotidienne, elle est retrouvée dans 30,69 % des cas et est significativement associée dans notre étude au sexe masculin, au tabagisme et à la sévérité des lésions coronaires. Laraba avait également trouvé la même association en Algérie [15]. Le tabagisme peut être responsable du stress oxydatif  contribuant à la dysfonction endothéliale et à une réponse inflammatoire accrue. Cette dernière serait responsable de la survenue et de la progression de la plaque d’athérome par activation du LDL cholestérol.

En définitive, la multiplicité des facteurs de risque cardio-vasculaires majeurs corrélée à l’âge et au sexe, est source d’une athérosclérose infra clinique dont la traduction clinique peut être localisée sur n’importe quelle artère de gros et de moyen calibre [19].

 

 

CONCLUSION

 

 

Cette étude a permis de montrer que la prévalence de l’athéromatose carotidienne chez le coronarien avéré était de 56,43 % avec un IMT supérieur à la normale pour l’âge dans 55,4 %. Les facteurs significativement associés à une athéromatose carotidienne étaient le sexe masculin, le tabagisme et les lésions coronaires pluri tronculaires. Ces résultats témoignent de la nécessité d’entreprendre des explorations ultrasonographiques des troncs supra-aortiques et d’autres localisations chez le patient coronarien avéré.

Néanmoins, une étude de cohorte avec un suivi au long cours, dans une population atteinte d’athéromatose carotidienne indemne de lésions coronaires, pourrait s’avérer intéressante en vue d’établir un lien de causalité directe avec des facteurs bien identifiés.

 

Tableau 1

Répartition des lésions coronaires sténosantes en fonction de leur sévérité selon la classification conjointe ACC/AHA [8]

 

Lésions coronariennes

Effectif

Pourcentage

Nombres de troncs atteints

            Mono tronculaire

45

44,55

            Pluri tronculaire

56

55,44

Selon la classification ACC/AHA

A

15

14,85

B1

17

16,83

B2

49

48,51

C

20

             19,8

 

 

Tableau 2

Analyse univariée de la relation entre l’IMT carotidien et sévérité des lésions coronaires

Sévérité des lésions

IMT carotidien

OR

IC (95%)

p

Normal   n=45

Anormal  n=56

Nombre de troncs coronaires atteints

25

20

1

 

 

Monotronculaire

20

36

2,2

1-5

0,048

Pluritronculaire

 

 

 

 

 

Type de lésions coronaires (ACC /AHA)

11

21

1

 

 

A ou B1

34

35

1,8

0,7-4,4

0,16

B2 ou C

25

20

1

 

 

 

Tableau 3

Facteurs associés à la présence de plaques carotidiennes en analyse multivariée (ORna= Odds ratio non ajusté ; ORa= Odds ratio ajusté)

Variables

ORna

P

ORa

P

Genre masculin

8,8

0,038

9,7

0,044

Tabagisme

2,5

0,049

2,3

0,126

Lésions de type B2/C à la coronarographie

2,9

0,018

5,2

         0,03

Atteinte pluritronculaire à la coronarographie

3,2

0,014

4,9

  0,004

 

 

REFERENCES

 

1.Stary HC. Evolution and progression of atherosclerotic lesions in coronary arteries of children and young adults. Arteriosclerosis 1989;9(1 Suppl):I19-32.

2.Murray CJ, Lopez AD. Alternative projections of mortality and disability by cause 1990–2020: Global Burden of Disease Study. Lancet 1997;349:1498–504.

3.Meizels A, Messika – Zeitoun D, Bataille V et al. Impact of polyvascular disease on baseline characteristics, management and mortality in acute myocardial infarction. The Alliance project. Archives of Cardiovascular Diseases 2010;103(4):207–14          .

4.Walker AR, Sareli P. Coronary Heart Disease: outlook for Africa. J R Soc Med 1997; 90(1): 23-7.

5.Organisation Mondiale de la Santé. Profils des pays pour les maladies non transmissibles (MNT). 2014 in https://www.who.int/nmh/countries/civ_fr.pdf?ua=1

6.Genoud P. Indice de position socio-économique (IPSE): un calcul simplifié. Fribourg : Université de Fribourg, 2011.

7.Piepoli MF, Hoes AW, Agewall S et al. 2016 European Guidelines on cardiovascular disease prevention in clinical practice. European Heart Journal (2016)37, 2315 – 81.doi:10.1093/eurheartj/ehw106.

8.Ryan TJ, Faxon DP, Gunnar RM et al. Guidelines for percutaneous transluminal coronary angioplasty. A report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Assessment of Diagnostic and Therapeutic Cardiovascular Procedures (Subcommittee on Percutaneous Transluminal Coronary Angioplasty). Circulation 1988;78:486-502.

9.Touboul PJ, Vicaut E, Labreuche J et al. Correlation between the Framingham risk score and intima media thickness: The "Paroi Artérielle et Risque Cardio-vasculaire" (PARC) study. Atherosclerosis.192 (2):363-9.

10. Imori Y, Akasaka T, Ochiai T et al. Co-Existence of Carotid Artery Disease, Renal Artery Stenosis, and Lower Extremity Peripheral Arterial Disease in Patients with Coronary Artery Disease. Am J Cardiol 2014; 113:30-5.

 

11.N’Guetta R, Yayehd K, Ekou A et al. Study of coronary lesions in black African woman: preliminary data from the « REgistre Prospectif des Actes de Cardiologie Interventionnelle de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (REPACI). Angéiologie. 2016; 67 (4):8.

12.Mukherjee D, Eagle KA, Kline-Rogers E et al. Impact of prior peripheral arterial disease and stroke on outcomes of acute coronary syndromes and effect of evidence-based therapies (from the Global Registry of Acute Coronary Events (GRACE)). Am J Cardiol 2007; 100(1):1–6.

13.Ferreira-Gonzalez I, Miralda GP, Heras M, et al. Investigadores del Estudio MASCARA. Prognosis and management of patients with acute coronary syndrome and polyvascular disease. Revista Espanola de Cardiologia 2009;62(9):1012–21.

14. Bhatt DL, Peterson ED, Harrington RA et al. CRUSADE Investigators (2009) Prior Polyvascular disease (PVD) : risk factor for adverse ischaemic outcomes in acute coronary syndromes. Eur Heart J 2009;30 (10):1195–202.

15.Laraba N. Prévalence, facteurs prédictifs et impact de la maladie polyvasculaire chez les patients présentant un syndrome coronaire aigu. These de medicine in http://biblio.univalger.dz/jspui/bitstream/1635/14277/1/LARABA_NAZIM.pdf

16.Erkan H, Vatan B, Korkmaz L et al. Relationship between SYNTAX score and Trans-Atlantic Inter-Society Consensus II classification in patients undergoing diagnostic angiography. Postepy Kardiol Interwencyjnej. 2013; 9(4): 344–7.

17.Soya E, Monney E, N’djessan JJ, Kouamé E, Konin C. Athérosclérose infra clinique dans une population d’hypertendus suivis à l’institut de cardiologie d’Abidjan. Journal de médecine vasculaire 2017; 42:108.

18.Coskun U, Yildiz A, Esen OB et al. Relationship between carotid intima-media thickness and coronary angiographic findings: a prospective study. Cardiovascular Ultrasound 2009, 7:59

19.H Ait-Ouffela, A Tedgui. Atherosclerosis and diabetes. Archives of Cardiovascular Disease 2008; 101:3-8.